Lignée de l'Ermitage Senzar

Grand Maître Hsu-Yun (Deqing Yangche) (1840-1959)

Hsu-Yun (Nuage vide) est un maître chinois bien connu des XIXe et XXe siècles. Il est connu pour son travail ardu de toute une vie de revitalisation de la pratique et de l’éthique du bouddhisme Chan. Né dans une famille taoïste, il a ressenti le besoin, après avoir lu un livre sur l’histoire de GuanYin dans la bibliothèque familiale, de pratiquer le bouddhisme. Pour ce faire, il s’est enfui de chez lui, laissant ses deux femmes, et a vécu en ermite dans les forêts et les grottes avoisinantes. Après plusieurs années de vie ascétique, il a rencontré le maître Yung Ching de la lignée Tientai qui lui a enseigné l’étude des Sutras et la pratique du Hua-Tou. Il entame alors son célèbre voyage d’un an dans plusieurs lieux chinois liés à d’importants bodhisattvas tels que Putuo Shan, Nan-Hai, Wutai Shan et bien d’autres (tout en s’inclinant tous les trois pas) pour rembourser ses dettes filiales et approfondir sa compréhension du zen. De là, il a marché en pèlerinage à travers le Tibet, l’Inde, le Sri Lanka et la Birmanie.

On dit qu’il a atteint l’illumination au cours d’une retraite Chan au temple Gaomin et depuis lors, il a travaillé sans relâche pour revitaliser le bouddhisme Chan en Chine. Il a travaillé toute sa vie à la reconstruction des monastères des grandes écoles du Chan qui étaient en ruines (comme le monastère du 6ème patriarche Huineng et le monastère de YunMen). Il a également « rétabli » les 5 écoles traditionnelles de Chan, transmettant le Dharma à ses étudiants et les nommant abbés de ces monastères (il est connu par exemple pour avoir donné la transmission de la lignée Guiyang Chan à Maître Hsuan Hua, la transmission de la lignée ZhaoZhou Chan à Maître Jing Hui, la transmission de la lignée Linji Chan à Maître Wei Yin et la transmission de la lignée YunMen Chan à Maître FoYuan). Il est très connu pour ses enseignements sur la pratique combinée de la Terre Pure et du Chan, notamment à travers la méthode Huatou de « Qui récite le nom du Bouddha ? Il est également connu pour avoir fondé l’Association Bouddhiste Chinoise (dont il a été l’un des présidents avec le Dalaï Lama, le Panchen Lama et le Grand Lama de Mongolie). Le grand homme serait mort à l’âge de 120 ans.

Vénérable Maître Jy Din Shakya (Weimiao Jydin DaShi) (1917-2003)


Maître Ji Dyn était très jeune lorsqu’il a rencontré Maître Hsu-Yun pour la première fois. Il vivait près du monastère du 6ème patriarche, maître Huineng, et avait l’habitude d’y aller pour jouer quand il était enfant. À cette époque, le monastère était en grande partie en ruines et les moines et les nonnes taoïstes et bouddhistes vivaient (et se disputaient) sur le terrain du monastère. Il a rencontré le maître Hsu-Yun pour la première fois au monastère de Nan Hua dans son adolescence et a reçu son ordination à l’âge de 20 ans. Pendant plusieurs années, il a été l’interprète du grand maître dans tout le pays, car le maître donnait des conférences cruciales en ces temps difficiles. Il a également passé plusieurs années à étudier le Chan et à faire des pèlerinages avant de revenir au monastère de Nan Hua où il a aidé le maître Hsu-Yun à réglementer les terrains, les écoles et les bureaux du monastère. Alors que Maître Hsu-Yun reconstruit le monastère YunMen et rétablit la lignée YunMen, Maître Jy Din devient le moine en chef du monastère Nan Hua et membre du comité de l’Association Bouddhiste Chinoise. La guerre est à son apogée et, pour faire court, Maître Hsu-Yun et Maître Jy Din se rendent à Hong Kong en raison de la situation très dangereuse. Là, Maître Jy Din a reçu une demande de la communauté chinoise immigrée à Honolulu, Hawaï, pour venir partager le Bouddhadharma à Hawaï. Ayant reçu l’approbation de maître Hsu-Yun, avec le fameux et simple dicton « répandre le Dharma en Occident », lui et ses disciples ont tout organisé pour aller à Hawaï.

À Hawaii, avec l’Association bouddhiste chinoise d’Hawaii, il a fondé ce qui allait devenir le premier temple bouddhiste Chan en Occident. En l’honneur de son grand maître, il a été humblement baptisé « Hsu-Yun Si », le temple de Hsu-Yun.

Afin d’aider à « diffuser le Dharma en Occident », il a fondé (avec l’aide des fondateurs de la « Société Bouddhiste Nan Hua », à savoir Ming Zhen Shakya et Chuan Zhi Shakya) en 1997 l' »ORDRE BOUDDHISTE ZEN DE HSU-YUN », un ordre semi-monastique de prêtres occidentaux, pour diffuser les enseignements et les pratiques du Chan de Maître Hsu-Yun aux Occidentaux . Cet ordre a été le tout premier ordre bouddhiste à être partiellement basé en ligne, et il existe encore aujourd’hui. L’Ordre Bouddhiste Zen de HsuYun est une communauté laïque de prêtres Chan/Zen. Les prêtres ne sont pas des moines et ne suivent pas les règles du Vinaya. Ils sont des enseignants laïcs du Dharma.

Depuis le décès de Maître Jy Din en 2003, l’Ordre Bouddhiste Zen de Hsu Yun a vécu, comme de nombreuses familles bouddhistes, une scission en 2003. Aujourd’hui, il existe donc deux Ordres Zen provenant de la même source.

Les deux ordres comptent des héritiers directs de DaShi WeiMiao JyDin et d’autres héritiers du Dharma du Grand Maître Hsu-Yun. Nous essayons tous de pratiquer et d’enseigner le Zen (Chan) chinois avec sincérité dans notre contexte occidental.

Nous pouvons apprécier le travail de diffusion des enseignements du Zen par ces deux ordres mais nous sommes seulement liés à l’Ordre Bouddhiste Zen de Hsu-Yun (ZBOHY – ZATMA.org). Nous sommes les enfants de Shakyamuni, Huineng, Hanshan, Hsu-Yun, Jydin, Fo Yuan et Ming Zhen – c’est notre seule lignée d’enseignement.

Vénérable Maître Fo-Yuan Shakya (MiaoXin FoYuan) (1922-2009)


Maître Fo Yuan Shakya, abbé et maître de lignée de l’école restaurée de Yunmen/Ummon de Chan/Zen (dernier professeur de Ming Zhen Shakya)
Maître Fo Yuan a été ordonné moine à l’âge de 18 ans dans la tradition chinoise Vinaya (Yi Yang) au temple Qi Jia. Il a étudié et pratiqué intensivement les préceptes et les méthodes de méditation bouddhistes classiques pendant de nombreuses années. Il a beaucoup voyagé pour pratiquer et étudier le Dharma sous la direction de plusieurs maîtres, plusieurs d’entre eux ayant exprimé le souhait qu’il devienne leur disciple, mais il a continué à refuser et à voyager. Maître Fo Yuan était étonné et terrifié par le manque de pratique et de dévouement qu’il voyait dans une grande partie de la communauté monastique de son époque. En ces années très difficiles de guerre civile, le Dharma devenait difficile à pratiquer et il estimait que l’étude du Vinaya (discipline bouddhiste) était le plus grand manque pour de nombreux moines. Ayant entendu parler de la « sainteté » de maître Hsu-Yun, il le rechercha et le trouva finalement en train de reconstruire le monastère YunMen. À YunMen Si, il étudia péniblement avec maître Hsu-Yun et grâce à son dévouement à la pratique et à sa connaissance du Dharma, il devint le « Maître invité » du monastère YunMen.

Il y reçut le nom de Fo Yuan et Miao Xin de Hsu-Yun et se vit transmettre la lignée Chan rétablie de la maison YunMen, devenant ainsi l’héritier de la 13ème génération de l’école YunMen Chan depuis le fondateur de cette lignée Chan, Wenyan YunMen (la lignée étant éteinte depuis plusieurs centaines d’années). Par la suite, il a assumé l’abbaye du monastère avec un esprit de vraie sincérité et de travail ardu, renouvelant la tradition Chan du « travail agricole et spirituel Chan », faisant résonner plus que jamais le célèbre édit « un jour sans travail est un jour sans nourriture ». Il a également poursuivi la reconstruction du monastère, qui est maintenant un grand complexe avec diverses salles de Bouddha et de reliques, des salles de Chan, des salles de moines et une bibliothèque. Il a également repris temporairement l’abbaye du monastère de Nan Hua après le décès de son ami et disciple de Hsu-Yun, Maître Wei Yin.

Vénérable FaShi Ming Zhen Shakya

Vénérable Ming Zhen Shakya (anciennement Chuan Yuan Shakya), était un prêtre Chan/Zen et un enseignant du Dharma, un écrivain, un artiste et le principal enseignant du Dharma de Shi Yao Xin Shakya de 2007 à 2016. Elle a été la première Américaine à être ordonnée en Chine continentale depuis la révolution communiste. Elle a été entièrement ordonnée et autorisée à enseigner le Dharma aux Occidentaux à la fois par Maître Wei Yin Shakya de la lignée Linji/Rinzai et par Maître Fo Yuan Shakya de la lignée Yunmen/Ummon du bouddhisme Chan/Zen. Elle a fondé sa première sangha en tant qu’enseignante autorisée du Dharma, la Société Bouddhiste Zen Nan Hua, au début des années 90, à son retour de Chine.

Ming Zhen a ensuite cofondé l’Ordre bouddhiste zen de Hsu Yun en 1997 avec le Grand Maître Jy Din Shakya. Elle a aidé Maître Jy Din Shakya à diffuser le Dharma du Chan de nombreuses façons, comme en fondant l’Ordre Bouddhiste Zen de HsuYun et en l’aidant à écrire le  » Nuage vide  » : Les enseignements de Hsu Yun » .

Elle a été l’éditrice de l’Ordre Bouddhiste Zen de HsuYun jusqu’à récemment, et a écrit des articles et des livres sur les pratiques Zen pendant plus de 25 ans. Notre « Vieux Soleil » est entré dans le Nirvana en novembre 2016, laissant à ses héritiers du Dharma tous ses enseignements et la Lumière de la présence aimante.


Vénérable FaShi YaoXin Shakya

FaShi YaoXin est un prêtre zen entièrement ordonné et transmis dans la lignée Linji/Yunmen de l’ordre bouddhiste zen de Hsu Yun. Il a été un disciple direct de Ming Zhen Shakya (co-fondateur de notre Ordre Zen) pendant de nombreuses années et est honoré de servir au Conseil Abbatial de l’Ordre Bouddhiste Zen de Hsu Yun en tant que  » Co-Prieur de l’Ordre « .

En tant qu’enseignant principal du Dharma (Maître) dans la lignée du ZBOHY, il a fondé DWZS/OZHY et est le « Prêtre principal » de la Sangha.

Shi YaoXin a également été honoré en recevant l’ordination complète de prêtre Chan/Zen et d’enseignant du Dharma dans l’Ordre des Bouddhistes Engagés (OEB). Il a été autorisé à enseigner le dharma représenté par la lignée d’ordination antérieure de l’OEB, qui est à la fois le zen ch’an et le zen soto, par le révérend Shi Shen-Xi Astor, et a reçu le nom de dharma de Chang-Yao. Il est également honoré de servir comme sous-prieur de l’Ordre des Bouddhistes Engagés.

Shi YaoXin est également honoré d’approfondir son étude du bouddhisme zen Soto sous la direction de Maître Taigu Turlur, fondateur et professeur guide de l’Ermitage des Nuages Blancs de la Montagne Bleue.

Il faut noter que la lignée principale de l' »Ordre bouddhiste zen de Hsu-Yun », dont Shi YaoXin est un prêtre transmis, est Linji/Rinzai. YaoXin Shakya a été ordonné par Ming Zhen Shakya, l’un des premiers fondateurs de l’ordre, et Ming Zhen étant à la fois de la lignée Linji/Rinzai et de la lignée YunMen/Ummon Chan/Zen, le récit ci-dessus présente à la fois un bref compte-rendu de la vie du Dharma de Shi Jy Din (fondateur de l’ordre bouddhiste Zen de Hsu-Yun) et de Shi Fo Yuan (13e abbé de YunMen Si et héritier de la maison YunMen Chan).


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.